Structuration de la filière

Un plan de structuration et de renforcement des capacités a été élaboré et plusieurs réunions de concertations des acteurs ont été organisées pour valider les produits de la consultation et soutenir la mise en place du cadre organisationnel par les acteurs. Ces actions ont conduit à la mise en place d’une organisation faitière dans le secteur aquacole, sous la dénomination de l’ « Interprofession Aquacole du Cameroun », en abrégé IPAC, qui sert d’interface entre les pouvoirs publics et les acteurs privés. Au niveau régional, 3 coopératives ont effectivement créées et disposent d’une existence légale dans les trois régions à savoir :

– La Société Coopérative des Pisciculteurs du Centre (SOCOPIC) dans la Région du Centre avec 46 adhérents ;

– La Coopérative des Aquaculteurs de la Côte (Aqua-Côte) dans la Région du Littoral avec 37 adhérents ; et

– La Société des Acteurs de la Filière Aquacole du Sud (CAFAS) dans la Région du Sud avec 70 adhérents.

Les activités de ces coopératives sont effectives sur le terrain et fournissent des services aux membres.